Situation générale

Présentation

 

Présentation générale de la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio

 

 

 

Carte de la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio (cliquez pour la télécharger:Carte_EMLP_2015_V8_sRVB_Light)

 

Quelques données

 

La Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio a été créé le 23 septembre 1999. Elle couvre 79 640 hectares répartis sur cinq communes: Bonifacio, Figari, Monaccia d'Aullène, Pianottoli-Caldarello et Porto-Vecchio.

Essentiellement marine, la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio assure néanmoins la gestion de plus de 180 hectares terrestres, composés essentiellement d'îlots marins à forte valeur patrimoniale.

Trois niveaux de protection sont définis par le décret de création de la réserve naturelle. Dans le périmètre général, 12 300  hectares sont classés en Zone de Protection Renforcée et 1130 hectares le sont en Zone de Non Prélèvement.

La Réserve Naturelle des îles Cerbicale complète ce territoire par la protection depuis 1981 de la partie terrestre des îles de l'archipel des Cerbicale.

 

Voir la réglementation de la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio Réglementation RNBB

Voir la réglementation de la Réserve Naturelle des îles Cerbicale Réglementation Cerbicale

 

 

Le fonctionnement administratif

 

L'Office de l'Environnement de la Corse est gestionnaire de la réserve naturelle depuis sa création. Il est en outre gestionnaire de la Réserve Naturelle des Tre Padule de Suartone et des terrains du Conservatoire du Littoral des cinq communes concernées.

 

La Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio est dotée d'un comité consultatif et d'un conseil scientifique.

 

Le comité consultatif, dont la composition est fixée par le décret du 23 septembre 1999, est présidé par le préfet ou son représentant. Il comprend, de manière équilibrée, des représentants des collectivités territoriales intéressées, de propriétaires, d'usagers, de représentants d'administrations et d'établissement publics concernés, de personnalités scientifiques qualifiées, de représentants d'associations de protection de la nature et deux personnes proposées par le Ministre en charge de l'Environnement après avis du Conseil national de Protection de la Nature.

Il se réunit au moins une fois par an sur convocation de son président ou sur demande d'un tiers de ses membres afin de donner son avis sur le fonctionnement de la réserve, sur sa gestion et sur les conditions d'applications des mesures prévues dans le décret de création.

 

Le Conseil scientifique, créé par le prefet, se réunit au moins une fois par an et son avis doit être requis sur le plan de gestion de la réserve et peut être sollicité sur toute question à caractère scientifique touchant la réserve naturelle.

 

 

Le plan de gestion

 

Soumis par le préfet, après avis du comité consultatif et du conseil scientifique, au ministre chargé de la protection de la nature qui consulte le Conseil National de la Protection de la Nature, le plan de gestion est après approbation du préfet mis en oeuvre par le gestionnaire. L'Office de l'Environnement de la Corse doit donc veiller à remplir les objectifs inscrits dans celui-ci.

Le plan de gestion est établi pour une durée de cinq ans. Au terme de cette période, l'Office de l'Environnement de la Corse doit procéder à son évaluation et mettre en oeuvre un nouveau plan.

 

 

 

 

Cet article provient du site de : : Parc Marin des Bouches de Bonifacio : :
http://pmi.oec.fr/index.php